Auteur : admin

Avoir du nez

Ça veut dire quoi ?

Avoir de l’intuition, de la sagacité

D’où ça vient ?

Un nez, un cap, une péninsule… Le nez a une importance symbolique. Il nous précède et nous renseigne sur le monde qui nous entoure. C’est encore plus vrai chez les chiens. Jadis, on disait à propos des chiens qui se montraient de bons chasseurs qu’ils avaient « du nez ». Logique, pour des animaux qui font tout le boulot avec leur truffe. Cette expression a fini par passer du chien à l’homme, vers le milieu du XIXème siècle, pour désigner une personne qui sait flairer les bons coups et se montrer perspicace, notamment en affaires. Attention, contrairement à Cyrano, cela ne veut pas dire qu’elle a un grand nez.

Voir aussi :

  • Avoir le nez fin
  • Avoir le nez creux

Donner du fil à retordre

Causer des difficultés à quelqu’un

Cette expression date de 1680 et vient du métier du tissage. A l’époque, on disait : « retordre du fil », ce qui consistait à assembler deux ou trois brins de fil en les torsadant pour constituer un fil épais et résistant. Autant dire que ce n’était pas facile. Cette expression rend hommage aux ouvriers et ouvrières qui se livraient à cet opération délicate. Aujourd’hui, on l’emploie pour toute situation compliquée dont on a du mal à se tirer et qui semble opposer de la résistance, comme un travail complexe ou l’éducation d’un enfant, par exemple.

Dessous de table

Ça veut dire quoi ?

Commission financière occulte

D’où ça vient ?

Que peut-il bien se passer sous une table ? Plein de choses ! Notamment des échanges d’enveloppes… Cette expression imagée dit bien ce qu’elle veut dire. Il s’agit d’une somme d’argent que l’on verse discrètement, autrement dit « sous la table », en échange d’un service, pour une transaction secrète. Il s’agit généralement d’argent non déclaré au fisc ou à des tiers.

Voir aussi :

Pot de vin

Décrocher la lune

Ça veut dire quoi ?

Réaliser une chose semblant impossible

D’où ça vient ?

Au 16ème siècle, l’expression exacte était : « prendre la lune avec ses dents ». C’est ce que l’on promettait, notamment, à sa dulcinée lorsque, porté par les papillons de l’amour, on voulait lui en mettre plein la vue. Puis, l’amour courtois ayant cédé à la facilité de Tinder, sans doute, l’expression s’est transformée en une formule moins carnivore mais tout aussi ambitieuse. « Décrocher la lune » évoque l’espoir d’atteindre quelque chose qui, comme la lune, paraît à la fois très proche et très lointain.

Voir aussi :

Promettre la lune

Crier au loup

Ça veut dire quoi ?

Avertir abusivement d’un danger au point de ne plus être cru

D’où ça vient ?

Il semble que cette expression, très ancienne, provienne d’une fable. Un jeune berger, sans doute un peu mythomane, eut un jour la drôle d’idée d’appeler au secours à cause d’un loup menaçant son troupeau. Les villageois se précipitèrent pour l’aider. Sauf qu’en réalité, il n’y avait pas plus de loup que de plomb dans sa cervelle. Il fit sa bonne blague plusieurs fois de suite. A la fin, forcément, les villageois en eurent assez et refusèrent d’intervenir. C’est, bien entendu, à ce moment-là que le jeune homme disait vrai, et il se fit dévorer tout cru par le grand méchant loup.

Cousu de fil blanc

Ça veut dire quoi ?

Grossier et évident, facile à deviner

D’où ça vient ?

Imaginez un vêtement foncé cousu avec du fil blanc : forcément, c’est visible de loin ! Tel est le sens de cette expression que l’on utilise lorsque l’on devine ce qui va se passer (ex : « une histoire cousue de fil blanc »).

Courir sur le haricot

Ça veut dire quoi ?

Agacer, importuner

D’où ça vient ?

Cette expression à connotation végétale est issue de la convergence deux autres expressions. Au 16ème siècle, « courir quelqu’un » signifiait l’importuner. Par ailleurs, le verbe « haricoter » est synonyme lui aussi d’agacer. Les deux mis ensemble ont donné l’expression « courir sur le haricot ».

Voir aussi :

Casser les pieds

Couper l’herbe sous le pied à quelqu’un

Ça veut dire quoi ?

Devancer quelqu’un qui s’apprêtait à faire ou dire quelque chose

D’où ça vient ?

Cette expression vient des plantes, c’est-à-dire l’herbe, que l’on mangeait en soupe au XIVème siècle : priver quelqu’un de cette herbe revenait, en quelques sortes, à le priver de quelque chose de vital. Elle a pris ensuite, un sens figuré, notamment dans la conversation.

Couper les cheveux en quatre

Ça veut dire quoi ?

S’intéresser exagérément dans les détails

D’où ça vient ?

Couper un cheveu en quatre n’est-il pas une idée saugrenue, à la fois très délicate et inutile ? C’est bien le sens de cette expression qui évoque un excès de méticulosité. Celle-ci s’emploie au sens figuré pour signifier que l’on perd beaucoup de temps et d’énergie à analyser inutilement des détails sans rapport avec l’essentiel. Au 17ème siècle, l’expression exacte était même « fendre les cheveux en quatre ». Cela laisse penser qu’il s’agissait de couper un cheveu dans le sens de la longueur, ce qui est, avouons-le, encore pire.

Conter fleurette

Ça veut dire quoi ?

Faire la cour, roucouler, draguer

D’où ça vient ?

Au 16ème siècle, le verbe « fleuretter » signifiait « dire des balivernes » et les fleurettes étaient destinées à s’attirer les charmes d’une femme. Voilà d’où vient cette expression qui signifie donc : raconter des choses futiles à une jeune fille pour tenter de la séduire.