Catégorie : 16ème siècle

Décrocher la lune

Ça veut dire quoi ?

Réaliser une chose semblant impossible

D’où ça vient ?

Au 16ème siècle, l’expression exacte était : « prendre la lune avec ses dents ». C’est ce que l’on promettait, notamment, à sa dulcinée lorsque, porté par les papillons de l’amour, on voulait lui en mettre plein la vue. Puis, l’amour courtois ayant cédé à la facilité de Tinder, sans doute, l’expression s’est transformée en une formule moins carnivore mais tout aussi ambitieuse. « Décrocher la lune » évoque l’espoir d’atteindre quelque chose qui, comme la lune, paraît à la fois très proche et très lointain.

Voir aussi :

Promettre la lune

Cousu de fil blanc

Ça veut dire quoi ?

Grossier et évident, facile à deviner

D’où ça vient ?

Imaginez un vêtement foncé cousu avec du fil blanc : forcément, c’est visible de loin ! Tel est le sens de cette expression que l’on utilise lorsque l’on devine ce qui va se passer (ex : « une histoire cousue de fil blanc »).

Couper l’herbe sous le pied à quelqu’un

Ça veut dire quoi ?

Devancer quelqu’un qui s’apprêtait à faire ou dire quelque chose

D’où ça vient ?

Cette expression vient des plantes, c’est-à-dire l’herbe, que l’on mangeait en soupe au XIVème siècle : priver quelqu’un de cette herbe revenait, en quelques sortes, à le priver de quelque chose de vital. Elle a pris ensuite, un sens figuré, notamment dans la conversation.

Conter fleurette

Ça veut dire quoi ?

Faire la cour, roucouler, draguer

D’où ça vient ?

Au 16ème siècle, le verbe « fleuretter » signifiait « dire des balivernes » et les fleurettes étaient destinées à s’attirer les charmes d’une femme. Voilà d’où vient cette expression qui signifie donc : raconter des choses futiles à une jeune fille pour tenter de la séduire.

Chercher une aiguille dans une botte de foin

Ça veut dire quoi ?

Chercher quelque chose de quasiment introuvable

D’où ça vient ?

Pas de sens caché pour cette expression mais une image à prendre au premier degré : essayez donc de retrouver une minuscule aiguille perdue au milieu d’un tas de foin ! Vous comprendrez votre douleur… On utilise cette expression pour exprimer la difficulté qu’il y a à retrouver quelque chose perdu dans une immensité, surtout si c’est au milieu d’autres objets qui lui ressemblent. Il arrive que l’on emploie cette expression au sens figuré à propos de n’importe quelle tâche quasiment impossible à réaliser. Par extension, on dit également : « autant chercher une aiguille dans une botte de foin » pour parler d’une tâche tellement difficile à réaliser que cela ne vaut même pas la peine d’essayer.

Bayer aux corneilles

Ça veut dire quoi ?

Etre hébété, rêver la bouche ouverte

D’où ça vient ?

Cette vieille expression, datant du 16ème siècle, s’emploie à propos de quelqu’un qui reste figé, le regard perdu, généralement la bouche ouverte. Notez l’emploi du verbe « bayer », qui signifie demeurer avec la bouche ouverte, et non pas de « bâiller », qui veut dire ouvrir la bouche dans un mouvement visant à se soulager. Nuance. Quant aux corneilles ? Il s’agit bien des oiseaux qui, à l’époque, étaient assimilés à des créatures insignifiantes, cela renforce ainsi l’aspect inutile d’une telle posture.

Au pied de la lettre

Ça veut dire quoi ?

Prendre une parole au premier degré ou suivre un ordre scrupuleusement

D’où ça vient ?

Cette expression s’explique par un passage de la Bible, la deuxième lettre aux Corinthiens. Ce texte explique la différence entre le sens strict des mots, la lettre, et leur sens plus large et métaphorique, l’esprit. Quant au pied, il s’agit de l’unité de mesure et il symbolise donc ici la « mesure exacte » de la lettre. Prendre une parole « au pied de la lettre » signifie : comprendre au premier degré sans chercher le sens caché d’un mot ou d’une phrase.

Synonyme :

A la lettre