Catégorie : 19ème siècle

Avoir du nez

Ça veut dire quoi ?

Avoir de l’intuition, de la sagacité

D’où ça vient ?

Un nez, un cap, une péninsule… Le nez a une importance symbolique. Il nous précède et nous renseigne sur le monde qui nous entoure. C’est encore plus vrai chez les chiens. Jadis, on disait à propos des chiens qui se montraient de bons chasseurs qu’ils avaient « du nez ». Logique, pour des animaux qui font tout le boulot avec leur truffe. Cette expression a fini par passer du chien à l’homme, vers le milieu du XIXème siècle, pour désigner une personne qui sait flairer les bons coups et se montrer perspicace, notamment en affaires. Attention, contrairement à Cyrano, cela ne veut pas dire qu’elle a un grand nez.

Voir aussi :

  • Avoir le nez fin
  • Avoir le nez creux

Courir sur le haricot

Ça veut dire quoi ?

Agacer, importuner

D’où ça vient ?

Cette expression à connotation végétale est issue de la convergence deux autres expressions. Au 16ème siècle, « courir quelqu’un » signifiait l’importuner. Par ailleurs, le verbe « haricoter » est synonyme lui aussi d’agacer. Les deux mis ensemble ont donné l’expression « courir sur le haricot ».

Voir aussi :

Casser les pieds

Chercher midi à quatorze heures

Ça veut dire quoi ?

Compliquer inutilement quelque chose de simple

D’où ça vient ?

Cette expression est très ancienne mais elle a évolué et changé d’heure au fil du temps. Au 16ème siècle, on disait : « chercher midi à onze heures ». Puis, au 17ème, on est passé de onze à quatorze. Dans tous les cas, cette expression évoque le fait de voir des difficultés là où il n’y en a pas, un peu comme si l’on essayait de lire midi sur horloge qui affiche obstinément quatorze heures…

Voir aussi :

Voir midi à sa porte

Changer son fusil d’épaule

Ça veut dire quoi ?

Changer d’opinion, de point de vue

D’où ça vient ?

Tout comme un soldat qui change sa manière de tenir son fusil, en le faisant passer d’une épaule sur l’autre, l’expression « changer son fusil d’épaule » évoque un changement radical de posture qui ne passe pas inaperçu. On est passé du sens propre au sens figuré et cette formule exprime l’idée d’un changement de point de vue.

Battre son plein

Ça veut dire quoi ?

Atteindre son maximum, son apogée (une fête, une guerre…)

D’où ça vient ?

Cette expression date du milieu du 19ème siècle. Il s’agit d’une référence aux marées qui atteignent leur pleine hauteur avant de redescendre. « Son plein » s’entend alors comme « son plus haut niveau ». Au pluriel, il faut donc dire « battre leur plein » (exemple : les marées battent leur plein). Mais, selon une autre interprétation controversée, cette expression fait référence au son maximum émis par un instrument de musique. Dans ce cas, pas question de remplacer « son » par « leur » et, au pluriel, il faut impérativement dire, « les instruments battent son plein ». A vous de choisir !

Avoir une épée de Damoclès au-dessus de la tête

Ça veut dire quoi ?

Avoir une menace qui pèse sur soi

D’où ça vient ?

L’expression « avoir une épée de Damoclès au dessus de la tête » vient d’une légende de la Grèce antique. Denys l’Ancien, tyran de Syracuse, invita un jour l’un de ses courtisans, Damoclès, à prendre sa place pour que celui-ci se rende compte des dangers qui, malgré son statut, le guettaient au quotidien. Au cours d’un festin, Damoclès leva la tête et vit une épée, pointe en bas, tenue seulement par un fil (ou plutôt un crin de cheval selon la légende)… Ainsi, on désigne par « épée de Damoclès » un danger ou un risque qui plane sur quelqu’un.

Avoir un poil dans la main

Ça veut dire quoi ?

Etre paresseux, ne pas aimer travailler

D’où ça vient ?

Si vous ne faites jamais rien de vos mains, peut-être y poussera-t-il un poil ! En tout cas, c’est ce que l’on imagine depuis le 19ème siècle et c’est l’expression que l’on utilise pour qualifier les fainéants. Pour en rajouter, on dit parfois qu’il y a carrément du crin, un baobab, etc.

Avoir un cœur d’artichaut

Ça veut dire quoi ?

Tomber souvent amoureux

D’où ça vient ?

Cette expression, qui date de la fin du XIXème, se comprend aisément. Elle fait allusion au fait que l’artichaut possède un coeur tendre et surtout que ses feuilles, nombreuses, se détachent une par une. Une pour chaque amour, en somme. A l’origine, l’expression exacte était d’ailleurs : « Coeur d’artichaut, une feuille pour tout le monde ».

Voir aussi :

Courir le guilledou

Avoir quelqu’un dans la peau

Ça veut dire quoi ?

Etre amoureux fou de quelqu’un

Voir aussi :

Que se passe-t-il lorsque l’on est amoureux fou ? On sent comme une sensation qui nous ronge et nous électrise jusqu’à fleur de peau. Voilà, tout simplement, l’explication de cette expression. Autrefois, on disait également « être soûl de la peau de quelqu’un » ou encore « donner envie de sa peau à quelqu’un ». Attention à ne pas confondre cette expression avec « faire la peau » ou « avoir la peau de quelqu’un » qui ne veulent pas du tout dire la même chose…

Voir aussi :

En pincer pour